Quand on sait que sa grande tante portait le nom d’Alice Coltrane, on se dit que la génétique fait parfois bien son travail hasardeux. De ses premières productions post-Dilla jusqu’à l’évolution de son style hybride, cosmique, qui traverse les barrières de la musique électronique et du hip hop, Flying Lotus s’est construit une réputation indestructible.

Suite à ce fameux GIF en juillet dernier, Flying Lotus se lance bizarrement (pas tant que ça) dans l’idée de réaliser. Rapidement complété par une annonce d’une nouvelle division de Brainfeeder dédiée au cinéma, son premier jet, au nom de « Royal », est diffusé en avant première le 14 août dernier lors de Sundance (et oui…). Décrit par lui même comme une « histoire d’amour étrange, définitivement pas destinée aux enfants », ce premier essai intrigue, plait et suscite l’éveil de la critique.

Hier, à notre plus grand plaisir et notre curiosité, sortait le trailer de son prochain opus : « Kuso » – qui en japonais aurait le sens de quelque chose de merdique, médiocre, pauvre en qualité. Outre le fait de s’imaginer Flylo à la réalisation, une partie des acteurs et compositeurs du film a été révélée et c’est le cas de le dire : certains vont voir leur journée un poil plus ensoleillé. À la bande son, retrouvez Aphex Twin, Captain Murphy, Thundercat ainsi que Georges Clinton, Hannibal Bures et Tim Heidecker.

Alors qu’il confiait au magasine Variety sa volonté d’ouvrir Brainfeeder aux artistes émergents et réalisateurs qui n’ont pas la volonté de travailler dans le circuit classique des studios traditionnels, « Kuso » s’annonce comme un énorme « What’s the fuck » visuel, gore et musical avec en prime un casting d’acteurs et de producteurs d’exception. On attend forcément le film (et la bande originale!) avec impatience. « Kuso » a d’ailleurs été sélectionné au festival de Sundance qui a débuté hier.