Alors qu’on avait pu le connaître avec son duo Whiskey Baron, Bosq est devenu avec les années une valeur sûre quand il s’agit de sonorités afros et latines. Alors que l’EP de remixes de « Tumbala » (avec notamment Auntie Flo) s’apprête à sortir, je me suis dit qu’il était nécessaire de revenir sur sa version originale, sorti en aout 2015 sur Soul Clap Records.

Aussi coloré que son nom, cet EP est le millésime de tout chineur en quête de groove qui fricote avec de la house. Sur « Tumbala »Bosq a combiné ses genres favoris en s’entourant merveilleusement. Tempo Alamar , originaire de Puerto Rico rajoute donc sa voix sur le premier morceau de l’EP « Tumbala », titre éponyme qui ouvre la danse parfaitement avec son empreinte salsa. Le voyage continue directement avec « Because You » qui marie avec perfections les rythmes et percutions brésiliennes à la voix de de Danielle Moore et une production de Bosq lui même, à mi chemin entre la house et le disco. Sur « Riding High » le BPM ne s’éloigne pas tellement des morceaux précédent mais le virage se fait vers l’afrobeat et des percutions plus traditionnelles, l’invitation pour danser ne peux plus se refuser, les cuivres ont ce pouvoir mystique. L’EP se finit enfin sur « Make it Work » et son accent afro qui rappelle sans aucun doute « Y Orquestra De Madera », sorti plus tôt sur Ubiquity Records.

Produisant tout les instruments lui même, Bosq a le don de mettre tout le monde d’accord, tant par ses sonorités brésiliennes, latines ou afros. Les influences se mélangent, se déconstruisent et se rassemblent à nouveau au service de la house, « Tumbala » est un EP dédié aussi bien à un dancefloor averti qu’à des petit plaisirs ensoleillés. Plus discret mais tout de même intéressant, son EP de remix sorti il y a quelques jours, avec notamment Auntie Flo et Caserta, vaut le détour et donne l’eau à la bouche pour ce que le producteur de Boston peux nous réserver.