Dernier bébé du producteur américain, « Open Your Eyes » reprend le flambeau et nous montre qu’il faudra compter sur le Footwork encore quelques années.

50:20:130

Certains mouvements sont passés trop vite. On les adore, on les vénère, puis on passe à autre chose. Le Footwork aurait pu faire partie de ces styles oubliés. Ce n’était sans compter sur l’intemporalité des références qu’il refait surgir aux oreilles du grand public, sur la volonté sans faille de ses représentants de le faire perdurer. C’est brutal, rapide, diablement mélodique, très inspiré et rempli de références musicales du siècle dernier. Non, le Footwork n’est pas qu’un mouvement de danse des 80s, c’est bien une culture, un état d’esprit, un véritable mouvement artistique.

Endeuillé par la mort de DJ Rashad en 2014, le légendaire producteur de Chicago, le Footwork ne s’est pourtant jamais porté aussi bien. Encore un peu obscure pour les non-initiés, des centaines de producteurs à travers le monde s’essaient à la création musicale autour de ce style aux possibilités quasi infinies.

Malgré tout, Teklife est et restera l’Olympe du Footwork, label emblématique fondé par Rashad lui-même, il embarque dans son sillage les désormais leaders du mouvement américain. Plateforme référence pour les amoureux du genre, on saluera la présence des anciens comparses du King, tel que TASO, DJ Spinn ou encore DJ Manny. Mais s’il y en a bien un qui reprend petit à petit le flambeau de leader de cette scène, c’est bien DJ Earl. Présent depuis le début, il revient en force avec un dernier LP dénommé « Open Your Eyes », comme pour nous dire que le Footwork n’est pas mort, bien au contraire. Regarde, toi, amateur de la scène underground, amoureux de la musique, l’avenir est là.

Fort d’une redoutable envie de relancer le mouvement, DJ Earl part en tournée mondiale. Accompagné par deux danseurs, il prévoit de s’attaquer à la remise en forme physique de quiconque se présentera à ses shows. 10.000 pas par jour ? Le message est passé, 1h de Footwork et vous y êtes.

« Open Your Eyes » marche sur les traces de DJ Rashad, comme la majorité des œuvres de DJ Earl. Accompagné de TASO, Spinn mais aussi de MoonDoctor, OPN et Suzi Analogue, ce 8 titres vaut le détour.

Les morceaux Smoke Dat Green et Let’s Work s’en sortent avec les compliments du chef.

Le Footwork se lie aussi à certaines techniques de mix, et là encore DJ Earl nous montre l’étendue de son talent, comme dans cet épisode de Boiler Room à Los Angeles :

Laisse tes jambes guider tes oreilles et permet toi de tomber dans le phénomène Footwork.

Ayash