A l’origine – un concept innovant, qu’on peut qualifier d’avant gardiste en 2008. S’extraire des espaces traditionnels d’expositions et en élargir les champs en envahissant ce qui est à la portée de tous: la ville. Cette occupation des différents lieux urbains permet de mettre en avant la diversité culturelle de la ville, de la consolider et surtout de participer à son rayonnement artistique. Au fil des années, le panel d’exposants s’élargit, et certaines oeuvres subsistent, si bien qu’elles font désormais partie intégrante du paysage urbain Sétois. C’est donc tout naturellement que le MaCO (Musée à Ciel Ouvert) s’est rapidement vu comme une évidence, pour une ville chaleureuse qui vit pleinement au rythme de l’été.

Cette année, une dizaine de street artistes viendront partager leurs univers sur les murs de la ville. On ne va pas tous les citer mais on retiendra tout de même Satone, Vénézuélien, qui offre ses fresques abstraites ultra-colorées et typiques des pays sud-américain. Levalet, qui a la particularité de faire interagir ses personnages dessinés à l’encre de chine avec l’environnement urbain. Le travail incroyablement minutieux de Mademoiselle Maurice: entre broderie, origami et dentelle comme une démultiplication des surfaces urbaines ou Quentin DMR qui associe le bois et le papier pour déconstruire (et parfois reconstruire). L’éclectisme des matériaux et des approches employés par les exposants ne manqueront pas de piquer la curiosité des spectateurs et de provoquer leur interrogations.

Pour mettre en avant ces différentes œuvres et les rassembler, le photographe Fred Trobrillant exposera ses clichés Place Aristide Brillant, pour une exposition inédite intitulé “Mon MaCO à moi”

Pluridisciplinaire le K-live n’aurait pas le même renom sans ses concerts programmés sur son emblématique Théâtre De la Mer – véritable amphithéâtre à ciel ouvert, qu’on est impatient de retrouver pour le Worldwide en Juillet prochain. C’est la soirée du Samedi qui sera mis à l’honneur cette année, avec une carte blanche à Roots Manuva et Dj VadimUne carte blanche très “londonienne” si l’on peut dire, puisque Dj Vadim a émigré très jeune à Londres et qu’il en a rapidement épousé les influences musicales. On connaît beaucoup de ses prods sous l’incontournable label Ninja Tune puis sous le sien (BBE) depuis 2007. Ses tracks teintées de Reggae, de Dub, parfois boostées à la Jungle symbolique des 90’s comme sur son projet Dubcatcher, métamorphosera le Théâtre en lui apportant un accent très UK. Roots Manuva, l’un des plus célèbres rappeur outre atlantique, signe aussi ses productions sous Ninja Tune, mais sur Big Dada, sa face Hip Hop. Il présentera son dernier album Bleeds, le 3 Juin prochain, avec notamment Four Tet à la prod, sur Facety 2:11. Un nouveau tour de force artistique pour le K-Live cette année qui nous prouve que la route empruntée est indéniablement la bonne.

Satone

 

 

Levalet

 

 

Mademoiselle Maurice

 

 

 

Quentin DMR

 

Et comme on est gentil, 3X1 PLACES sont à gagner sur notre page Facebook pour le vendredi soir avec DJ Vadim et Roots Manuva.