Antiraciste et féministe, ce jeune rappeur irlandais âgé de 23 ans se livre entièrement dans ses morceaux. Trouvant le hip-hop US ennuyant, il cherche à ne pas reproduire les mêmes choses et tend à personnifier son regard sur la musique et créer son propre univers. Après trois ans passés aux États-Unis et après s’être essayé au football américain, Mister Snow s’engage dans une école d’art ou il n’y passera pas un semestre. Son retour en Irlande fut capital puisque c’est précisément à ce moment là qu’il décida de se consacrer à sa seule passion : la musique.
Artiste engagé contre le racisme (comme le montre la pochette de son 1er album) et féministe jusqu’à dans ses textes où il veut de lui même bannir les injures touchant au respect de la femme.

“Que ça soit économique ou social… Le problème c’est que tout est hyper sexualisé, même dans les positions hiérarchiques. Donc oui, je pense qu’on devrait être égaux. J’ai grandi avec beaucoup de femmes donc je comprends mieux les enjeux que d’autres personnes.”

Les Inrocks

Qualifiant lui même sa musique de Hip-Hop nouvelle génération dont les particularités sont influencées par la UK Grime où l’on retrouve des sonorités énervées et puissantes. Il cherche avant tout à dévoiler son univers, son lifestyle et son flow.
Après nous avoir captivé avec son tout 1er album « Rejovich » produit par Rahki, dont le talent a été primé pour son travail avec Kendrick Lamar, Rejjie Snow nous offre un petit avant goût avec « Flexin » dont le featuring avec Ebenezer nous reste encore inconnu. Cet extrait annonce son 2ème album Dear Annie qui sortira très bientôt.

Ce morceau, dont le beat est résolument plus trap que tous les autres, annonce un florilège de nouveauté. Rejjie Snow nous livre ici un extrait d’un album complètement différent du précédent. Donc, à vos agendas, nous ici à Piñata on l’attend de pied ferme.