Il y a toujours des coups de cœur inexplicables. Voilà déjà un an que les douces notes lo-fi et la voix de Salami Rose Joe Louis résonnent sans cesse comme une réelle bénédiction dans nos têtes. Douce, cosmique et finalement inclassable, sa musique dépasse sans aucun doute toutes les étiquettes de genres pour revenir à un processus de création organique. Lindsay Olsen aka Salami Rose Joe Louis est ce que l’on pourrait appeler une « bedroom producer », qui puise d’avantage dans les textures et les émotions que dans la copie conforme de tout autres producteurs déjà existants. Révélée avec un premier album « Son of Sauce » sur l’excellent label Hot Record Société en mars 2016, la californienne est de retour en ce mois d’avril pour une nouvelle dose de douceur compilée dans un nouveau projet au nom de « Zlaty Sauce Nephew ». On se devait donc de vous éclairer sur le mystère Salami Rose Joe Louis. De ce nouvel album exceptionnel, à sa composition jusqu’à l’origine de son nom de scène, on a eu l’honneur d’échanger quelques mots avec cette productrice au talent aussi rare et exceptionnel.

~ Avant tout, peux tu nous révéler le secret derrière le nom Salami Rose Joe Louis ?

À ma naissance, mes parents voulaient que ma sœur trouve mon prénom. Elle avait 3 ans et elle était complètement dingue du salami et des fleurs, particulièrement les roses. Donc elle a décidé de me nommer « Salami Rose » puis ma famille a continué à m’appeler de la sorte et quand j’ai commencé à produire, mes amis ont commencé à me donner ce nom de « Joe Louis ». J’ai connu la raison il fut un temps que j’ai complètement oublié depuis …

~ Tu as fait ta première apparition l’année dernière sur Hot Record Société avec un premier album « Son of Sauce » et tu reviens avec un nouvel opus nommé « Zlaty Sauce Nephew ». Qu’est ce que cette sauce a de nouveau ?

Cette nouvelle sauce a quelque chose de plus mélancolique je pense … Ça raconte aussi une histoire légèrement différente. « Son of Sauce » était surtout une rébellion contre le business des corporations musicales anti-sauce et tout le sexisme et le matérialisme qui découd malheureusement de cette scène. Cette seconde sauce « Zlaty Sauce Nephew » est largement plus inspirée par l’étrangeté de notre époque et du climat politique. La plupart des morceaux sont aussi inspiré par le fait de tomber amoureux, les papillons et les choses merveilleuses.  Je pense que ce nouvel album peut décrire une belle histoire d’amour en des temps impromptus. J’espérais aussi que cet album ait l’air d’une boucle de Mobius, qui tourne dans tout les sens.

~Ta musique est intimiste, douce et rêveuse … Il y a beaucoup de façon de la décrire mais plus avec des sentiments qu’un genre.

Merci ! J’aime vraiment cette idée ! Parfois je m’inquiète un peu sur le fait que je ne sois pas vraiment répertoriée dans un genre mais que je tourne plutôt autour de différents styles de musique. C’est plutôt selon le son que je capture et retransmets via les émotions et les sentiments que j’ai en orbite à ce moment là. Il y a beaucoup de sentiments différents au final ! J’espère que ça s’entend dans ma musique !

 » Zlaty Sauce Nephew » est largement plus inspirée par l’étrangeté de notre époque et du climat politique »

~ Que ce soit dans cet album ou dans le précédent, les morceaux ne durent pas plus de 2 minutes. À quoi doit-on cela ?

Je sais ! Je suis désolée que mes chansons soient si courtes ! J’espère qu’un jour je serais capable d’en faire des plus longues. Je suis vraiment fascinée par ce moment magique que l’on peut ressentir quand un morceau est aux premières étapes de son existence. Si je suis assez chanceuse pour ne pas être très loin de mes machines quand ça arrive, j’adore capturer cet élan et ces émotions en temps voulu. C’est presque comme être connectée à une radio céleste ou quelque chose de la sorte.

~ Il y a comme un point commun avec les beatmakers finalement. Tu te considères de la sorte ?

J’aimerais tellement faire des beats ! Je suis tellement inspirée par cette scène que j’espère un jour être capable d’en produire.

 

~ Peux-tu nous en dire plus sur les instruments que tu utilises pour produire ?

J’utilise surtout un piano, une guitare, des percussions, une basse, ma voix et beaucoup de sons synthétiques. Je joue et produis l’intégralité des mes morceaux seule. Même si je suis encore assez novice en production, j’espère vraiment m’améliorer. J’enregistre sur un MV8800 et je produis et mixe tout dessus.

~ Il y a comme un air lo-fi sur tes productions, qu’est-ce que tu utilises pour donner cette texture ?

J’ai beaucoup de synthés Casio assez vieux et bizarres que j’aime beaucoup. J’utilise aussi beaucoup les patch sur la MV8800. Ça marche toujours bien et ça a une certaine chaleur.

~ J’ai cru lire quelque part que tu as produit de la musique sans réelle attente et ambition à la partager pour finalement obtenir énormément de retours !

Oui c’est vrai ! J’ai toujours pensé que mes productions étaient vraiment étranges et je les ai gardées secrètes pendant quelques années. Pour être honnête, la seule raison pour laquelle j’ai sorti mon premier album, c’est à cause d’un ami formidable qui m’a encouragé et m’a demandé de faire une cassette pour son label. Je suis vraiment reconnaissante envers lui.

~ Peux-tu nous en dire plus sur Oakland ? Il me semble qu’il y a comme une vraie scène là-bas, surtout celle des beatmakers ?

J’ai récemment déménagé dans la Bay Area, il y a un an environ. Jusqu’ici j’ai sincèrement été éblouie par toutes les personnes que j’ai rencontrées. Il y a les musiciens les plus époustouflants, talentueux, rafraîchissants et uniques que j’ai pu fréquenter. Je pense qu’une partie incroyable de cette scène a le sens de la communauté à travers une certaine vibe musicale. Le public en concert est tellement adorable et fidèle ! C’est rafraîchissant et unique.

« J’ai toujours pensé que mes productions étaient vraiment étranges et je les aies gardées secrètes pendant quelques années… »

~ Les deux albums sont sortis sur Hot Record Société, qui rassemble autant l’expérimental à des beats, au jazz et d’autres bizarreries qui sont inqualifiables. Est-ce que ça te paraît évident de faire partie de ce label ?

Je suis vraiment honorée d’être partie intégrante d’un tel label. Je me soucie souvent de ne pas être une assez bonne musicienne pour être autour de ces talents donc oui c’est un grand honneur ! C’est vraiment un groupe d’ingénieux musiciens qui m’ont donné tant d’inspiration avec leurs productions.

~ Un deuxième album de sorti maintenant. Est-ce qu’une tournée se profile prochainement ?

C’est mon rêve ! J’espère un jour !

~ Merci beaucoup.