Depuis son déménagement à Cali en 2007, puis à Bogotá dont il est littéralement tombé amoureux, Quantic ne cesse de perfectionner son style. Un agréable cocktail entre Dub Tropical, bossa nova et Cumbia, accompagnée par ses percussions et autres instruments latino-américains. Sa “muse”, Nidia Góngora, qui l’a déjà sublimé sur ses albums “Magnetica” et “1000 Watts” vient de prêter son timbre aux accents afro-Colombien pour enrichir cette harmonie entre Electronica et rythmes tribaux, qu’on peut apprécier sur “Ojos Vicheros” et “No Soy Del Valle”. On assiste ici à une relecture de la musique indigène traditionnelle du Pacifique Sud grâce aux productions électroniques et contemporaines du producteur en y apportant une toute nouvelle dimension, tout en perpétuant cette tradition ancestrale.