Watch The South est le genre de magazine qui nous convient bien. Que ce soit par leurs diverses chroniques, agendas, live-reports ou leurs interviews « bien senties », les rédacteurs sélectionnent avec rigueur, éclectisme et pertinence les meilleurs sujets tout en restant à l’échelle locale. Sans tomber dans la couverture médiatique pure et dure, on se porte à croire que tout comme nous, WTS fait de la politique (culturelle) et s’engage contre la médiocrité ambiante. Avec beaucoup d’admiration pour ce magazine Montpelliérain, nous nous sommes tournés vers Thibault Cessieux, rédacteur en chef actuel, pour nous sélectionner ses coups de cœurs sudistes. Sa playlist, nommée tout bonnement « South Connexion », relève d’un éclectisme étonnant et d’une connaissance de la scène locale assez  fabuleuse. Il nous a même lâché quelques mots pour vous faire part de son attachement pour sa ville et ses artistes:

« MTP – ou Montpellier pour les intimes – ce n’est pas que Nicolin, le handball et les vielles pierres. C’est aussi et surtout une ville qui vit, grandit, joue, et où des scènes musicales s’élèvent, s’effondrent, mutent et s’adaptent. Au gré des saisons, le hip-hop remplace le rap, la house met un coup de balais à l’indie-pop avant que le rock ne vienne tout remettre à plat.
Cette avalanche de courants, goûts et couleurs façonnent cette ville et crée un joyeux bouillonnement toujours plus pertinent, novateur et qualitatif. Chez Watch The South, notre (petite) ambition est de faire rayonner notre chère cité et les artistes qui y naissent.
De la douceur de la pop de Dinno au rap acéré de Dab Rozer, de la techno gonflée au grime de Mago à celle, futuriste, de BlackHouse, du r’n’b douceâtre d’Elinass à la dream pop de Frank Rabeyrolles ou encore l’indie-rock de My Favorite Horses, voici un panorama non exhaustif et sans œillères des artistes les plus excitants, prolifiques et prometteurs de la ville ! »

Sa plume vous a peut-être conquis, allez faire un tour sur ses nombreux articles et vous pouvez commencer à suivre Watch The South sur Facebook et Twitter.