On l’attendait depuis quelques temps maintenant et c’est chose due. Le label danois Tartelet Records nous gratifie et sort « Freedom TV », le premier album de Wayne Snow. Un album sans faute qui noue le groove et la mélodie low tempo avec les racines électroniques de sa ville d’adoption : Berlin.

Il y a quelques jours, je découvrais (enfin) dans sa totalité à « Freedom TV » le premier album de Wayne Snow. Avec deux EP en 2014 et 2015, produit intégralement par Max Graef, le compositeur, vocaliste d’origine nigérienne a rapidement gagné sa place d’artiste phare parmi le roster incroyable du label danois Tartelet Records.

Toujours dans la même écurie, ce nouvel album arrive à point. Avec ce même engouement pour la fusion de genres, « Freedom TV » est tout autant intimiste qu’entrainant. Alors que l’alliance Snow-Graef perdure, sur Freedom TV Wayne Snow convoque en renfortle producteur parisien Neue Grafik et les italiens de Nu Guinea pour s’offrir un ensemble de production à couper le souffle. Parfois low tempo house, lo-fi, hip hop, néo soul ou broken beat, l’allemand se livre à des performances aussi diverses que celle de ses producteurs. Quand « Drunk » ou « Nothing Wrong » provoqueront un egouement incontrôlable, « Rosie », « Freedom RIP » ou « Fall » te berceront une fois la nuit tombée. Conçu parfaitement comme un album, « Freedom TV » est clairement la pièce maitresse de la discographie de l’allemand. Pour preuve, quelques jours après sa sortie, le vinyle se retrouve déjà sold-out … et oui.