Dès ses premiers ébats avec la musique, Gilles Peterson a toujours montré un amour inconditionnel pour le jazz. Fier initiateur du mouvement acid jazz au milieu des années 80, son intérêt pour le genre n’a jamais faibli, même si l’intérêt du public en fut irrégulier. Heureusement pour lui (et pour nous !), une nouvelle génération d’artistes et de collectifs prend d’assaut Internet et fait du jazz un genre à nouveau moderne et attrayant.

Sorti de l’underground, d’un esprit DIY, associant diverses influences telle que l’afrobeat, le hip-hop, la house et le broken beat,  la nouvelle scène jazz anglaise trouve un écho au delà de ses frontières. Alors on se le demande: qui pour poser les fondements et témoigner de ce mouvement ? Gilles P, of course.

 

Enregistré en 3 jours intensifs, Brownswood annonce tout juste la sortie de « We Out Here » le 9 février 2018. Côté tracklist, on retrouve (sans grande surprise) 9 artistes phares de la scène : Moses Boyd, Shabaka Hutchkins, Nubya Garcia, Joe Armon-Jones, Theon Cross, Ezra Collective… Avec 9 tracks par 9 artistes de références, on imagine cette nouvelle compilation devenir la pièce maîtresse du mouvement.

De plus, du 25 au 27 janvier 2018, le Total Refreshment Center recevra l’ensemble des musiciens pour 3 jours de concerts, de débats et de projections, ainsi qu’un documentaire sur le processus de création de l’album et ses inspirations.

We out Here est dès à présent en pré-commande sur Bandcamp.