Editos

Et si on arrêtait de se prendre la tête avec les codes ?

« C'est fou, la trance c'est toujours la même chose, mais à chaque fois c'est différent », me confia un soir l'un de mes amis, au rythme des cent trente-huit battements par minute sur lesquels nous dansions. Et s'il n'avait pas totalement tord, j'allais vous dire combien sa réflexion m'avait chamboulé et qu'il avait plutôt raison. Mais honnêtement, je ne m'en rappelle que maintenant.