1956, alors que le monde est plongé en pleine guerre froide et que les démonstrations de force s’enchaînent entre les deux blocs, les États-Unis vont mettre au point une arme insolite contre l’Union Soviétique : le jazz. L’idée est d’envoyer aux quatre coins du monde différent(e)s grands musicien(nne)s noir(e)s pour redorer le blason d’une Amérique en crise, dont la ségrégation omniprésente est pointée du doigt par ses ennemis communistes. Europe, Afrique, Asie, de jeunes et talentueux musiciens vont parcourir et répandre la musique jazz, comme initiative culturelle de paix, au nom de l’Oncle Sam.

Comment et pourquoi des artistes noirs, victimes d’injustices dans leur pays natal, vont-ils accepter de participer a cette action diplomatique et mensongère ? Comment vont-ils retourner cette mission en leur faveur ? À travers un document d’une heure et demi, Arte revient sur ce pan étonnant de l’histoire, si peu souligné.