Le ton est donné pour cette neuvième édition du Kolorz Summer : cette année, c’est un voyage dans plus de 20 ans de musiques électroniques qui nous attend, avec une sélecta qui met l’eau à la bouche. Connu pour réchauffer nos hivers et enivrer nos étés, ce festival emblématique du sud de la France accueillera près de 6000 personnes dans la Cour de l’Hôtel-Dieu de Carpentras, les 20 et 21 juillet 2018.

Le vendredi soir s’annonce…. masqué, avec comme headliners l’oiseau doré Claptone et le grand Boris Brejcha. Le premier envoutera les festivaliers avec un mélange de deep house et de vocal pop. Connu et reconnu dans le monde entier, notamment grâce à ses soirées The Masquerade, le berlinois à l’identité secrète s’illustre par une patte des plus organiques. On pense par exemple à « No Eyes« , le titre qui l’a révélé auprès du grand public. Le producteur sortait d’ailleurs son nouvel album le 8 juin dernier. Quant à Boris Brejcha, pilier de la scène depuis quelques années, il fera frémir son public avec son style unique : la high-tech minimal. Avec des tracks alliant techno, minimal, électro et nappes mélodiques, telles que « You Make Me Sick« , il s’est imposé dans l’industrie comme un incontournable. Mais le Kolorz Festival Summer Edition met également un point d’honneur à apporter de la visibilité aux artistes locaux. Trois lives sont ainsi prévus pour cette première soirée. Damien Massina se déplacera depuis Montpellier, lui qui a remporté de multiples tremplins et notamment celui d’I Love Techno l’année dernière. Le duo The Dualz sera aussi de la partie et nous fera voyager dans son univers énigmatique. Un lead parfois sombre, parfois aérien… ajoutez à cela quelques vocals, des kicks bien placés et une bassline prononcée, et la magie opère. Trader, producteur avignonnais, et Popof compléteront la programmation du vendredi soir.

Charlotte de Witte lors de l’édition Summer 2017 du Kolorz festival.

Le lendemain fera la part belle aux colosses de la scène techno. Laurent Garnier, fraichement décoré Chevalier des Arts et des Lettres, est invité comme parrain pour cette 9ème édition. Sa musique, qui voyage aux quatre coins du monde depuis plus de 20 ans, ravit toujours autant un public multigénérationnel. Scan X, fidèle acolyte de « Lolo » mais tout aussi talentueux, sera là pour nous montrer à nouveau ses multiples compétences : DJ, producteur, ingénieur du son, compositeur, musicien et remixer, rien que ça ! Les murs de l’Hôtel-Dieu vont trembler avec un set qui promet de faire danser les milliers de festivaliers. Une fois n’est pas coutume, nous retrouverons également une nouvelle tête de la scène techno pourtant déjà reconnue et extrêmement demandée. Vous l’aurez deviné : Amelie Lens. Vêtue de noir comme à son habitude, elle viendra agrémenter le Kolorz Festival de sa musique sombre et intense. Patrice Moor continuera quant à lui son come-back, et investira ces murs à l’architecture incroyable que nous mettent à disposition les organisateurs. Après s’être consacré aux Nuits Sonores et à la création de Technopol, il fait un retour plus que réussi depuis le closing des Nuits Sonores en 2017. Leo Pol, nouveau résident de la Concrete, viendra enfin parfaire la sublime programmation du samedi soir. Ardent défenseur de la french house aux vocals sensuels et enivrants, il offrira au public du sud un live unique. Vous l’aurez compris, le weekend du 20 et du 21 juillet s’annonce très chaud !

Event FB : ici
Billetterie :