Cela fait 10 ans maintenant que le Métaphore Collectif – fleuron marseillais – fait bouger la scène underground et secoue les codes de la musique alternative. Le collectif, qui a toujours fait passer la musique avant la fête, organise des soirées dans son local associatif Meta. Le public qui s’y rend n’est pas considéré comme un client lambda mais comme membre de l’association à part entière. Un concept qui fonctionne avec des adhésions et une buvette. Ainsi, les prix sont toujours abordables, rien ne dépasse 3 euros. Malgré ce faible coût, ils n’ont jamais fait l’impasse sur la programmation, qui se veut pointue. Un souffle d’air frais sur la cité phocéenne, qui peine encore à trouver des clubs proposant des selecta d’un aussi bon niveau.

Pochette du vinyle Phocean Phalanx

En perpétuelle évolution, Métaphore collectif a annoncé il y a quelques mois la création de son propre label, Métaphore Industrie. Mais monter son label n’est pas chose aisée, après de longs mois de travail acharné de la part de toute l’équipe, le premier disque vient enfin de sortir ! Phocean Phalanx de Empire State, cinq tracks du trio marseillais, trio qui fait également partie du collectif. À leur image, le vinyle n’est évidemment pas conventionnel. Il se présente sous trois directions différentes : une première partie littéralement punk et très dark, une deuxième plus techno mais très industrielle et une troisième partie beaucoup plus new wave. Trois styles sur un même disque, c’est sûrement ce qu’il manquait à l’industrie aujourd’hui.

Considérée comme une véritable famille, Métaphore Industrie travaille toujours entre amis. Cette cohésion, c’est leur identité et là se trouve toute la force et le cachet de ce collectif. Il était donc évident que la pochette soit réalisée par un ami, en l’occurrence ici, une amie. Kim Ellen TTT a donc su amener sa touche sexy et sensuelle à la pochette, une provocation subtile qui apporte la touche finale de cette première release.