Quand on parle d’afrobeat, Comet Records est le label le mieux placé en France pour en discuter. Aprés Nu-Guinea ou encore les compilations « Crazy Afrobeat », hier sortait (enfin) leur toute dernière perle « Hustler Disco Afro Reedit » en libre écoute sur bandcamp. Avec le titre original de Tony Allen « Hustler », les parisiens invitent Mad Rey et Mr Scott pour des remixes qui ont vocation à bruler le dancefloor.

Certains s’ennuient de la touche « afro » sur les divers mouvements électroniques. Tout comme la musique brésilienne, il y a une touche « world » (quel vilain mot oui…) qui a pointé son nez en Europe, mais je ne vous apprends rien. Parmi les labels qui me ravissent dans ces ré-interprétations ou ré-éditions de musique « world », Comet Records se retrouve dans mon top 5 sans hésiter ! Clairement orchestré autour de Tony Allen, « celui sans qui l’afrobeat n’aurait jamais existé« , mon premier contact avec le label s’est fait en 2011 avec « Contreband Mentality » des Frères Smith et ma dévotion s’est confirmée avec le désormais classique « The Tony Allen Experiments » de Nu Guinéa.

Maintenant que mes louanges sont prononcées, il est temps de parler de leur sortie récente – qui n’en est pas vraiment une. En novembre dernier, le label annonçait un EP d’édit autour du titre Hustler de Tony Allen & Africa 70 avec en invité pour remixer le prodige français Mad Rey et un certain Mr Scott. Rapidement intrigué, tel un enfant impatient, par ces édits, je n’ai pu que trouver des extraits de 30 secondes pour satisfaire. Qui sait, vous étiez surement dans la même situation. MAIS sachez que l’EP est enfin disponible en libre écoute depuis aujourd’hui sur Bandcamp pour ceux qui n’ont pas encore eu la chance de l’écouter. Déjà que « Hustler » est un tube afrobeat incontesté, ses remixes en sont tout autant. L’édit de Mr Scott rajoute une touche disco avec beaucoup de finesse. Clair, propre, on ne peut s’empêcher de sourire et de danser tout comme sur l’édit de Mad Rey qui complète cet EP voué à brûler un dancefloor en manque de groove.


La galette est désormais disponible en digital sur Juno et Bandcamp, et en vinyle chez les meilleurs disquaires.